Chroma Turbo Ka-Six, une approche novatrice

En 2018 la société Chroma a introduit une nouvelle version du célèbre couteau Design by F.A. Porsche. Ce couteau résulte d’une vision différente des problèmes classiques de la forge et de leur solution qui a conduit à une solution technique originale, la combinaison entre résilience, ductilité et tranchant longue durée. La résilience est la capacité du matériau à résister à la rupture en cas de choc (ténacité). La ductilité est la capacité du matériau à se déformer et retrouver ensuite sa forme d’origine (élasticité). 

Les aciers se classent en 3 grandes catégories :

– aciers tendres (couteaux européens, allemands, français) qui encaissent bien les chocs mais ne tiennent pas longtemps le fil de coupe

– aciers japonais intermédiaires entre 0,6 % et 0,8 % de carbone

– aciers japonais extra-durs entre 0,8 % et 1,4 % de carbone

Le souci c’est que plus un couteau est dur, moins il encaisse les chocs. Cette contrainte physique se contourne avec les aciers feuilletés (noyau dur recouvert d’un manteau flexible), appelés aciers damas, à plusieurs nuances d’acier. Mais cette production artisanale reste très coûteuse en main-d’oeuvre et surtout, n’améliore aucunement le tranchant, qui reste celui du noyau. La société Chroma a donc procédé à un renversement de paradigme, un matériau allemand tendre au coeur porté à 60° Rockwell sur le fil et doublé d’une finition Chroma Ka-Six qui donne un tranchant diabolique longue durée pour une meilleure productivité en cuisine. Pour résumer le plus brièvement possible, Chroma Turbo vs. Chroma Type 301 est un concept similaire à Gillette Turbo vs. Gillette Mach 3. Les lames jetables Mach 3 feront 5 rasages là où les lames Turbo en feront 10. Dans le cas du couteau Chroma Turbo nous sommes dans un rapport de 1 à 4 comparé au couteau Type 301 dont Turbo a repris les codes esthétiques et notamment l’ergonomie peu banale mais si plaisante à l’utilisation. Chroma Turbo se différencie visuellement par sa perle tactile bleue.