Singularités du produit « Kasumi Titanium »

Bien que découvert en 1791, l’industrie du titane n’a réellement démarré que dans les années 1950 avec l’amélioration des méthodes extractives. En effet, bien que ce soit le 9ème élément dans la croûte terrestre, on ne trouve pas le titane sous forme pure dans la nature. Les différentes caractéristiques de ce matériau ont d’abord trouvé des applications dans les outils chirurgicaux puis la chirurgie d’implants (dentaires, osseux) en raison de leur bio-compatibilité et leurs propriétés bactériostatiques. Depuis peu, son emploi se démocratise aussi dans la coutellerie. Si l’on compare le titane pur à d’autres métaux, des différences assez marquantes de propriétés physiques apparaissent :

 
Titane
Fer
Aluminium
Densité
4,5
7,8
2,7
Température de fusion
1670 °C
1535 °C
658 °C
Module d’élasticité
110 000 MPa
204 000 MPa
71 000 MPa
Conductivité thermique
21,6 W/mK
71 W/mK
242 W/mK

 

 

Appliqués au couteau, ses avantages sont :

1. Le revêtement en nitrure de titane sur un acier en molybdène/vanadium a pour but d’offrir les avantages de la Ceramic (meilleur compromis avant ré-affûtage entre tranchant et longévité du tranchant), sans ses inconvénients. Des tests en interne ont confirmé qu’un couteau revêtu de titane conservait le fil plus longtemps que le même alliage non revêtu dans un rapport de 1 à 8. Le couteau s’aiguisant moins, il y a par conséquent moins d’usure mécanique.
2. Le titane n’est pas toxique. Lorsque vous coupez une pomme avec n’importe quel couteau, elle s’oxyde, ce qui n’est pas le cas avec Kasumi Titanium. Il semblerait donc qu’il y ait une incidence sur la fraîcheur des aliments.
3. Le titane se caractérise par une résistance exceptionnelle à la corrosion, même hors de son milieu naturel, par exemple au contact avec de l’eau de mer, voir ci-dessous. Son aptitude à se passiver (par la formation d’un film protecteur d’oxyde) le rend résistant aux produits chimiques, en particulier à ceux qui contiennent du chlore, ainsi qu’à l’érosion par des fluides chargés de produits à caractère abrasif (ex: sable dans l’eau de mer).

Ecoulement m/s
Durée d’expo mois
Taux de corrosion mm/an
T 40
Cu-Ni 70/30
Al
9,8
12
< 0,0025
0,3
1,0
8,5
2
12×10-4
0,05

4. Comme la céramique, il est neutre au goût.
5. Le produit est très léger (45 % plus que l’acier). D’après la philosophie japonaise, un couteau doit se conduire comme le prolongement naturel de la main. Ce revêtement protecteur permet de travailler des lames moins épaisses que d’ordinaire.
6. Facile d’entretien et hygiénique. Le couteau Kasumi Titanium est facile à entretenir et à nettoyer. De plus, son manche en polypropylène résistant à 90° C en fait un produit anti-bactérien et anti-allergénique (allergies au nickel, le nickel est un des constituants majeurs de l’acier de coutellerie).

Attention toutefois à ne pas rayer le revêtement lors de l’aiguisage sur la pierre. Ces avantages positionnent le produit comme un meilleur compromis que la Ceramic. Nous espérons avoir pu vous donner des éléments de comparaison en toute modestie. Le plaisir d’avoir des couteaux tranchants nous guide et nous rassemble. Les Japonais parlent d'”Ama-Giré”, expression que l’on peut traduire par « coupe douce ». « Ama » veut dire « sucré » et « giré » signifie « couper ». L’utilisation d’une expression gustative montre toute l’importance qu’accorde le peuple japonais à l’art de couper.