Type 301, le meilleur tranchant

En septembre 2018 l’équivalent du Que choisir néerlandais, a évalué les couteaux de cuisine trouvé dans les commerces du pays.

Que choisir couteaux de cuisine

 

Nous pouvons tirer plusieurs enseignements de ce test.

1°) Le couteau Type 301 Design by F.A. Porsche frôle la perfection : tranchant idéal, note de 9,6 sur 10. Devant les Européens (le premier lui rend presque deux points), loin devant les suisses Victorinox (11ème – tranchant noté 6,9) ou les allemands Herder (12ème, tranchant 7,4) et Zwilling (13ème, 6,6.) Mais aussi devant des couteaux beaucoup plus chers (Kaï, Herder, vers les 200 €), aciers pourtant plus carburés (1,0 % contre 0,7 %) et portés à plus haute température (60° HRC). Porsche s’impose aussi comme le meilleur rapport qualité/prix. 

2°) La meilleure note finale est obtenue par le couteau japonais Myabi grâce à la durabilité du tranchant (Degelijkheid). C’est normal, on compare deux aciers à vocation distincte, Type 301 étant destiné à des lames flexibles et des utilisations multiples, la trempe est moins haute (60° HRC pour Myabi contre 57-58°). Ce petit plus (qui n’en est pas un pour qui aiguise son couteau correctement) est contrebalancé par une fragilité plus élevée mais dont la note ne tient pas compte car c’est un élément qu’on ne peut mesurer. Normal, c’est ainsi que le couteau en céramique, malgré un tranchant honorable, ne résistera pas à la chute : 1,0/10 en test de résistance aux chocs (Valtest). Notons aussi que la céramique couvre la durée du test Degelijkheit, mais qu’à la longue le tranchant se dégradera inexorablement sans possibilité de rattrapage par soi-même.

3°) Outre ce qu’on savait déjà, le compromis efficace entre tranchant immédiat et facilité de ré-affûtage du couteau Porsche (ce dernier critère est rarement évalué, il est pourtant un facteur essentiel à notre humble avis), ce test valide l’approche originale de Chroma et donne du relief aux dernières nouveautés :

– le coreless damas Dual de Dorimu

Porsche Turbo, le couper-sport Type 301 suralimenté et néanmoins flexible qui aurait sans doute encore fait mieux que Type 301 puisqu’il cumule dureté et tranchant

4°) Le test met aussi en relief – et nous n’avons jamais cessé de le marteler – que l’origine ou même l’acier, n’est pas un gage de qualité suffisant, on le constate avec les allemands, l’un résiste encore à la percée des aciers japonais, l’autre grand faiseur a décroché. Il y a encore 10 ans les deux étaient côté à côte. Idem avec le produit Kaï en acier VG10 loin dans le classement et mauvais en tout (où l’on comprend toute l’utilité d’un VG10 amélioré façon Kasumi Masterpiece malheureusement pas évalué car pas distribué en Hollande).