Publié le

C’est qui le meilleur couteau ?

Répondre à cette question quand on est partie prenante est un exercice périlleux. Mais on a des chiffres, alors pourquoi ne pas les officialiser, Chroma France rime avec transparence. Car aujourd’hui à l’heure d’Internet, ce média qui cumule toutes les escroqueries intellectuelles, il faut plus que jamais informer sur la désinformation. Elle est multiple, allant des sites miroir aux classements bidons qui renvoient sur Amazon afin d’encaisser des revenus publicitaires au passage, aux sites qui s’inventent des justifications pour des produits qu’ils veulent mettre en avant pour raisons propres, cas d’un site français qui répertorie sans raison un « TOP 7 (pourquoi 7 ?…) des meilleurs couteaux de cuisine 2019 » où figurent des produits qu’ils n’ont en rayon que depuis quelques semaines et dont on a, c’est la raison de ce classement trompeur, la distribution exclusive en France. On se demande où commence la mystification et où s’arrête la tromperie.

De nombreux évaluateurs se profilent aussi comme des experts auto-proclamés même s’ils ne sont que journalistes et la plupart du temps, n’évaluent ni ceux qu’ils savent contredire leur version, ni dans un but non lucratif (avec lien vers Amazon pour encaisser la publicité…), le pire est que ces pseudo-experts sont repris par d’autres journalistes comme ceux du Monde en France, qui pensent faire quel travail de journalisme en copiant sans se faire leur propre opinion des articles d’autres journaux ?

Deux procédés nous semblent seuls dignes de confiance :

– les tests CATRA

– les indiscutables tests type QUE CHOISIR, FAKTA, Stiftung Warentest

Concernant le premier, attention tout de même, ils peut être également manipulé. Pour qu’il soit valable le processus de test doit être dûment décrit avec date, norme appliquée, etc… N’oublions pas qu’un couteau c’est artisanal et que cela implique des différences selon les mains par lesquelles il a transité et la date à laquelle il a été produit, certains pouvant s’améliorer ou reculer au fil du temps en fonction d’impératifs commerciaux. C’est aussi un fait établi qu’on devrait comparer santokus vs santokus ou couteau « Chef » vs couteau « Chef » et que ce qui vaut dans un pays n’est pas toujours valable dans un autre en fonction de l’interférence des importateurs locaux. Comparer un petit artisan avec une marque internationale qui doit plaire au plus grand nombre n’a pas non plus de sens. Enfin, certains produits ne sont jamais évalués pour la bonne et simple raison qu’ils ne sont pas distribués dans le pays en question. Méfiance aussi quant aux marques créées de toute pièce entre les mains de négociants qui monnayent des reviews contre rémunération ou échantillon gratuit car ce n’est pas pareil de noter un produit acheté et d’usage d’un gratuit destiné au fond d’un tiroir (le site Amazon en est coutumier, allant même jusqu’à faire croire à des « clubs de testeurs » qui ne testent rien du tout).

Ceci étant dit, voici quelques points qu’il est important de relever, ne pouvant entrer dans le détail de chaque gamme, nous prenons par convention la gamme Type 301 Design by F.A. Porsche face à ses concurrents car la société Chroma ne cache rien de ces données.

Voici les derniers tests CATRA internes de 2014-2016

norme de test ISO 8442.5

Principe de ce test : couper un morceau de carton entre une fois – parti pris de Chroma : 3 fois (*) – appelé ICP (immediate cutting performance) et 60 fois (TCP, time cutting performance), et mesurer la perte de tranchant. (*) Chroma ayant constaté que le fil se détériore très rapidement au second passage, la mesure initiale étant divisée par deux pour les plus mauvais et 40 % ne sont pas rares (sur un diagramme en abcisses et ordonnées, la courbe descend en flèche pour ensuite se stabiliser sur un bref palier avant de décliner au fur et à mesure), ils ont préféré retenir l’ICP 3 premiers cycles plutôt que le tranchant initial qui est à peu près maîtrisé par tout le monde et donc peu significatif.

knife
model
ICP 3 cycles resultTCC, 60 cyclesresultHRC
P-01101,8Very good485,9Very good56.5-57
P-02130,1Excellent661,2Very good56.5-57
P-03111,4Excellent519,4Excellent56-56.5
P-04121Excellent552Excellent56.5-57
P-05111,2Excellent557,7Excellent56-56.5
P-07122,2Excellent575,5Excellent57-57.5
P-08106,3Very good428,3Very good56.5-57
P-09110,7Excellent527,9Excellent56-56.5
P-15129,7Excellent637,5Excellent57-57.5
P-18106,3Very good519,8Excellent56,5
P-19113,2Excellent589,5Excellent56.5-57
P-02HM131,9Excellent584,1Excellent57-57.5
P-04HM107,9Very good465,6Very good56,5
P-05HM107,7Very good501,3Excellent56.5-57
P-18HM114,9Excellent568,6Excellent56.5-57
P-19HM110,5Excellent445,9Very good57-57.5
P-40HM106,8Very good408Very good56.5-57
Global G-0380,5Good316,8Good56°
Yaxell Damascus 18 cm95,6Good394,4Very good 
Tojiro Yasuki Shirogami 16.5cm Santoku78,1Average251,7Average 
Kai Wasabi black 20 cm Kochmesser60,6Poor157,9Poor56°
Wusthof Grand Prix II 17cm Santoku83,6Good345,3Good57-57,5°
Wusthof Silverpoint 18cm Chef55,3Poor243,4Poor54,5°
Kai Shun Damascus 14cm Santoku64,2Average223,9Average59-60°
Sabatier Lion 20 cm Chef23,2Poor71,1Poor55,5°
Tojiro Gyuto Sippu Damascus 21cm Chef74,4Average227,2Average 
Wusthof Classic Ikon 20cm Chef64,5Average196,2Average57-57,5°
Wusthof Gourmet 17cm Santoku74,4Average247,8Average56 °
Wusthof Classic 20cm Chef79Average294,7Good57,5°
Global Sai 19cm Chef74,3Average322,6Good 
Kai Shun Premier 20cm Chef65Average232,9Average 

Enseignements livrés par ces tests

Le couteau Type 301 Design by F.A. Porsche surclasse largement les autres. Nous faisons toutefois remarquer que ce test-maison doit être pris pour ce qu’il est : un indicateur. Car il contient une anomalie à nos yeux : il a été réalisé par un fabricant qui a pris tous les couteaux dans le commerce, sauf les siens. Il est en effet de notoriété publique qu’un faible % de produits n’est jamais en phase, en évaluant les produits concurrents peut-être est-on tombé dans ce cas de figure, on ne sait jamais. Mais la tendance qu’il reflète entre ce que nous savons des marques qui s’améliorent avec le temps et celles qui reculent est dans la lignée d’un ancien test fait par un autre fournisseur en 2006 (*), et nous avons d’autres éléments type Que choisir qui plaident pour sa véracité :

Ces deux derniers tests en disent long. Chroma Type 301 Design by F.A. Porsche avait à chaque fois sur-performé sur le tranchant. A noter qu’un ré-affûtage régulier améliore évidemment le TCP et fait mieux que de maintenir le tranchant-usine, l’améliorant au fil du temps. C’est un critère qu’on ne peut évaluer mais il est certain qu’il est la clé d’un couteau qui coupe bien durablement, avec des pierres adaptées cela va de soi.

(*) Pour finir revenons brièvement sur le test d’un concurrent réalisé en 2006. C’est un peu loin pour être encore valide mais le test donnait des résultats cohérents. Le TCC de type 301 était au niveau de Wüsthoff, couteau allemand. Il était derrière le fabricant japonais Kaï-Shun sauf lorsque le couteau était affûté sur la pierre où il passait devant. Ceci est très intéressant. Cela démontre que l’acier type 301 est plus facile à affûter que l’acier Shun (car plus tendre) et donc que la dureté d’un couteau n’est qu’un élément parmi d’autres pour évaluer le tranchant et sa pérennité toute relative si on ne sait pas l’affûter. CQFD. En 2006 nous distribuions Kaï et avions déjà remarqué une différence de qualité par rapport à Kasumi pourtant dans le même acier. Tous les tests réalisés depuis confirment que type 301 est passé largement devant (et à prix moindre) et a supplanté ses concurrents Wüsthoff ou Global. De surcroît Chroma a mis la barre encore plus haut avec Turbo sorti en 2018.

Chroma France, novembre 2019

Publié le

Type 301, le meilleur tranchant

En septembre 2018 l’équivalent du Que choisir néerlandais, a évalué les couteaux de cuisine trouvé dans les commerces du pays.

Que choisir couteaux de cuisine

 

Nous pouvons tirer plusieurs enseignements de ce test.

1°) Le couteau Type 301 Design by F.A. Porsche frôle la perfection : tranchant idéal, note de 9,6 sur 10. Devant les Européens (le premier lui rend presque deux points), loin devant les suisses Victorinox (11ème – tranchant noté 6,9) ou les allemands Herder (12ème, tranchant 7,4) et Zwilling (13ème, 6,6.) Mais aussi devant des couteaux beaucoup plus chers (Kaï, Herder, vers les 200 €), aciers pourtant plus carburés (1,0 % contre 0,7 %) et portés à plus haute température (60° HRC). Porsche s’impose aussi comme le meilleur rapport qualité/prix. 

2°) La meilleure note finale est obtenue par le couteau japonais Myabi grâce à la durabilité du tranchant (Degelijkheid). C’est normal, on compare deux aciers à vocation distincte, Type 301 étant destiné à des lames flexibles et des utilisations multiples, la trempe est moins haute (60° HRC pour Myabi contre 57-58°). Ce petit plus (qui n’en est pas un pour qui aiguise son couteau correctement) est contrebalancé par une fragilité plus élevée mais dont la note ne tient pas compte car c’est un élément qu’on ne peut mesurer. Normal, c’est ainsi que le couteau en céramique, malgré un tranchant honorable, ne résistera pas à la chute : 1,0/10 en test de résistance aux chocs (Valtest). Notons aussi que la céramique couvre la durée du test Degelijkheit, mais qu’à la longue le tranchant se dégradera inexorablement sans possibilité de rattrapage par soi-même.

3°) Outre ce qu’on savait déjà, le compromis efficace entre tranchant immédiat et facilité de ré-affûtage du couteau Porsche (ce dernier critère est rarement évalué, il est pourtant un facteur essentiel à notre humble avis), ce test valide l’approche originale de Chroma et donne du relief aux dernières nouveautés :

– le coreless damas Dual de Dorimu

Porsche Turbo, le couper-sport Type 301 suralimenté et néanmoins flexible qui aurait sans doute encore fait mieux que Type 301 puisqu’il cumule dureté et tranchant

4°) Le test met aussi en relief – et nous n’avons jamais cessé de le marteler – que l’origine ou même l’acier, n’est pas un gage de qualité suffisant, on le constate avec les allemands, l’un résiste encore à la percée des aciers japonais, l’autre grand faiseur a décroché. Il y a encore 10 ans les deux étaient côté à côte. Idem avec le produit Kaï en acier VG10 loin dans le classement et mauvais en tout (où l’on comprend toute l’utilité d’un VG10 amélioré façon Kasumi Masterpiece malheureusement pas évalué car pas distribué en Hollande). 

Publié le

Forte implication au sein de la Team France Bocuse d’Or

Nous l’avions pressenti, un jour le Bocuse d’Or deviendra le plus grand concours mondial de cuisine. Chroma France est partie prenante dans le choix du matériel de plusieurs sélections nationales, dont la France, sans discontinuer depuis 2005. Son implication va de la conception de couteaux adaptés aux problématiques (2017 : couper un grain de caviar en deux sans l’écraser) à la formation à la découpe à la japonaise, car de moins en moins la cuisson et de plus en plus la découpe, décide du goût. Là où en 2005 on ne pouvait encore ne se focaliser que sur une découpe finale de pièce de viande, de nos jours des épreuves végétales font que la taille revêt plus d’importance du début à la fin. Notre fil sur le Bocuse d’Or sur notre blog couteaux libellé Bocuse d’Or

Ci-dessous en 2018 Chroma France coache la Team France sur l’utilisation et l’affûtage des couteaux Masahiro et Haiku avant la compétition européenne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publié le

Top Chef, c’était une belle histoire

Couteau Chroma Top Chef

Chroma France a du répondant ! En 2011, constatant que les premiers vainqueurs de Top Chef étaient tous équipés de couteaux Chroma France (à l’époque chacun venait encore avec ses propres outils), nous sommes contactés par M6 en vue d’un partenariat, produire des couteaux professionnels logotés Top Chef. Nous y avons souscrit et fait réaliser un couteau au profil de lame occidental en acier japonais à un rapport qualité/prix défiant toute concurrence. Deux ans plus tard nous répondons aussi présent lorsqu’une chaîne de magasin nous propose le deal de 650.000 couteaux à produire en l’espace de… 6 mois avec un premier tiers au bout de 3, aucun autre fournisseur ne pouvant répondre à une telle cadence.

Mais Chroma France relève le gant, à la condition expresse de ne pas sacrifier la qualité notamment le légendaire contrôle qualité à l’unité. Nous avons certes dû réfléchir à des matériaux plus en adéquation avec le prix demandé, mais n’avons pas lésiné. Les manches viendront de Taïwan et bénéficieront d’une nouvelle technique de fabrication qui les rend pratiquement inusables ; l’acier de Chine. Ce sera la seconde gamme Top Chef 2013-2016. Les produits seront fabriqués à côté de Foxconn, le fabricant des Ipad dans une usine de 300 âmes dont 50 % supplémentaires seront recrutés dans le mois qui suit notamment pour assurer le contrôle à la pièce. Le patron de l’usine a aussi une belle histoire. A 14 ans il quitte le domicile parental et va chercher du travail au sud de la Chine où il apprendra le métier pour à 18 ans reprendre l’usine dans laquelle il travaille. La Chine est vraiment le pays des possibles en ce XXIème siècle, le pays souffre malheureusement d’un déficit de reconnaissance, en tout cas le Chinois peut produire pour n’importe quel cahier des charges y compris celui, très exigeant, de Chroma. Pour tenir la cadence, Chroma paya double et instaura des pauses-thé régulières, un surveillant sera dépêché sur place pour contrôler bien-être des ouvriers et respect des process. Chroma tiendra ses délais et de mémoire de consommateur on n’aura jamais vu une telle qualité en grande surface.

Rappelez-vous lors des introductions dans l’émission le chef Philippe Etchebest accueillait les candidats avec leur mallette de couteaux Top Chef équipée.

Il sera mis fin à cette licence en 2017, Chroma accentuant son emprise sur le segment Premium Pro. Les derniers couteaux restants seront gracieusement offerts aux écoles hôtelières qui en feront la demande car la volonté de clore cet épisode devait se faire dans l’allégresse ; plusieurs milliers d’élèves en profiteront et nous aurons au-moins contribué à ce que ceux-ci sortent de l’indigence habituelle en ces lieux. Il nous aura aussi été donné de voir combien certains proviseurs sont motivés pour que leurs élèves fassent de leur mieux, tel proviseur est même venu chercher les couteaux un samedi matin pour éviter les frais de port. D’autres n’ont pas cru à cette opération tellement elle était unique en son genre.

Complément 2019. La licence a depuis été reprise par deux fois. Actuellement c’est un couteau qui affiche 16 % de chrome (?!) qui porte le logo, notez que nous n’avons plus rien à voir avec ce concept moins-disant. Nous continuons bien sûr de travailler avec les anciens et nouveaux candidats. Dans le segment premier prix une gamme ressemble à Top Chef (même manche, meilleur acier), c’est la gamme Japan Chef en 0,5 % de carbone au lieu de 0,3 %.

 

 

Publié le

Suggestions de mallettes couteaux équipées

Le couteau est certainement l’outil le plus personnel du cuisinier et aussi le plus important, jamais il ne doit faillir, comme la main qui le guide. C’est la raison pour laquelle nous proposons des mallettes de couteaux japonais qui ont fait leurs preuves en situation.

Mallettes équipées, nos recommandations

Vous trouverez ci-dessous des exemples de mallettes pour apprentis ou chefs confirmés, privilégiant la qualité et la longévité, choix large pour toutes les éventualités ou réduit car il n’est pas toujours nécessaire de posséder des dizaines de lames différentes comme dans les mallettes écoles, alors que seule une poignée d’entre elles servira réellement.
Pour vos achats en nombre contactez-nous, pour les achats unitaires, consultez nos revendeurs

Mallettes couteaux apprentis et débutants

Les mallettes de couteaux équipées à destination des apprentis / premier prix

* Les couteaux de la série Japan Chef, un acier japonais 0.5% de carbone associé à un profil de lame typiquement japonais (aiguisage en V ~30°) là aussi un tranchant plus soutenu et surtout plus durable que ceux des mallettes de base utilisées à l’entrée en école hôtelière. Un bon compromis.

Exemple de mallette équipée Japan Chef : mallette 9 emplacements [KB1] contenant les couteaux office 9cm [J01] + couteau à parer 10.2cm [J03] + couteau à découper 21.6cm [J05] + couteau chef 20.7cm [J06] + santoku 17.2cm [J09] + filet de sole 17cm [J12] + Pince à désarêter [P33] + fourchette 18.2cm [TD09] + Pince à dresser [P32] les protections de lame
 

Mallettes couteaux intermédiaires : professionnels aguerris ou en passe de le devenir

Les mallettes de couteaux équipées pensées pour les chefs confirmés / budget moyen

* Les couteaux de la gamme Haiku représentent les lames japonaises par excellence ! La tradition coutelière nippone est respectée dans ses moindres détails : acier japonais 0.8% de carbone, manche en bois de honoki, fixation par clavette en bambou, aiguisage à la main… Tout y est !

* Les couteaux de la série Type 301 Design by F.A. Porsche, de nombreuses fois primés et réputés dans les plus grandes cuisines du monde, Type 301 a su s’imposer comme un couteau de cuisine moderne et efficace. Outre le design épuré, la prise en main et les matériaux ont été étudiés pour offrir un confort d’utilisation maximal.

Exemple de mallette équipée Haiku : mallette 9 emplacements [KB1] contenant les couteaux office 8cm [H01] + universel 13cm [H03] + couteau chef 20cm [H06] + santoku 18cm [H05] + sashimi 21cm [H07] + Pince à désarêter [P33] + Pince à dresser [P32] + les protections de lame – 2 emplacements libres pour d’autres accessoires
 
Exemple de mallette équipée Type 301 : mallette 9 emplacements [KB1] contenant les couteaux office 9cm [P09] + désosseur 14cm [P08] + couteau à découper 19.3cm [P05] + couteau chef 20cm [P18] + santoku 17.8cm [P02] + filet de sole 19cm [P07] + Pince à désarêter [P33] + fourchette 19cm [P17] + Pince à dresser [P32] les protections de lame
 

Mallettes experts : le meilleur du couteau japonais

Les mallettes couteaux japonais les plus illustres  

* Les couteaux de la gamme Masahiro allient à merveille tradition coutelière et technologie de pointe dont le Japon a le secret. L’acier 0.9% de carbone est refroidit par un procédé de cryogénie lors de la trempe, permettant de brûler la totalité de carbone présent dans l’acier. Cela se concrétise par une lame dont la dureté atteint 60-61° HRC. L’aiguisage ultra-performant légèrement asymétrique augmente encore énormément le pouvoir de coupe. Le manche quant à lui est en POM, un matériaux doux au toucher et antibactérien

* Les couteaux de la série Kasumi MP sont exclusivement fabriqués par les meilleurs artisans couteliers de Seki, dont l’expérience de plusieurs dizaines d’années dans leur domaine respectif est l’héritage des 22 générations qui les ont précédés. L’acier VG10 (dureté 61-62°HRC) est recouvert d’un damas 32 couches, puis affûté à la main successivement sur une pierre de 1000 puis sur une pierre de 3000, rendant le tranchant de départ ainsi que sa tenue incomparables. Le manche en micarta résiste à la chaleur et à l’humidité bien mieux que le bois, ce qui est idéal pour une utilisation intensive.

Exemple de mallette équipée Masahiro : mallette 9 emplacements [KB1] contenant les couteaux office 8cm [M01] + universel 15cm [M03] + couteau chef 21cm [M06] + santoku 17.5cm [M04] + désosseur 16cm [M13] + couteau à découper 20cm [M14] + filet de sole 16cm [M16] + Pince à désarêter [P33] + Pince à dresser [P32] + les protections de lame
 
Exemple de mallette équipée Kasumi MP : mallette 9 emplacements [KB1] contenant les couteaux office 8cm [MP01] + universel 14cm [MP03] + désosseur 16cm [MP04] + couteau à découper 20cm [MP08] + couteau chef 21cm [MP11] + santoku 18cm [MP07] + sashimi 21cm [MP13] + Pince à désarêter [P33] + Pince à dresser [P32] les protections de lame
 
Chaque gamme ayant ses spécificités il n’est pas interdit de mélanger les plaisirs.
Publié le

Attention aux garanties sur Amazon

La plate-forme de vente américaine défraie régulièrement la chronique. Nous sommes très critiques vis-à-vis de méthodes qui nous paraissent aller dans le mauvais sens.

Le plus flagrant, et pénalisant pour l’honnête petit commerçant français, c’est l’absence de contrôle des obligations déclaratives des vendeurs Marketplace hors UE notamment les nombreux particuliers qui pullulent sur le site. N’importe quel établissement qui importe des produits du Japon en France doit reverser 8,5 % de taxes douanières et 20 % de TVA lors de l’import. Amazon agrège du contenu de pays en hors taxe tout en prétendant par défaut sur le site que TOUS les prix sont taxes comprises, se fendant d’un laconique “c’est de la responsabilité du vendeur” lorsque le consommateur est taxé a posteriori (cas des prélèvements fiscaux si contrôle douanier). Un hébergeur peut ainsi laisser ses clients se faire prendre dans une nasse tendue par un revendeur indélicat qui n’en a cure de frauder le fisc à distance.

Deuxièmement, nous voyons d’un mauvais oeil certaines présentations qui sont faites vu la nature de nos produits. Nos produits techniques ne méritent pas d’être associés à des produits connexes qui les détruisent, il en va d’instruments d’affûtage incompatibles ou non calibrés à nos aciers, ou de barres aimantées inadaptées, ou tous autres accessoires qui auraient des effets contre-productifs. Exemple : des aiguiseurs manuels chinois ou allemands classés dans la catégorie couteaux japonais. Ces produits sont incompatibles en raison de profils de lame différents. Nos revendeurs agréés sont formés pour prodiguer un conseil personnalisé satisfaisant, ce ne peut être le cas d’une Marketplace qui globalise des contenus sans en vérifier la provenance ou les caractéristiques. Et aussi est-il normal que nos produits servent d’appât pour des produits sponsorisés nettement moins qualitatifs, ce dont l’internaute ne peut pas juger à distance ? 

Tertio, de nombreux vendeurs et Amazon même travaillent avec des robots d’indexation ou des logiciels qui fixent les prix plusieurs fois par jour à la baisse ou à la hausse. Cela peut être bien pour le consommateur en cas de forte concurrence mais produit l’effet inverse pour des produits avec peu d’offreurs. On s’aperçoit en analysant ces variations quotidiennes qu’on paye souvent plus cher qu’ailleurs ce qui est somme toute logique vu le haut niveau de frais prélevés par Amazon à chaque vente. Cette pratique mène à une flambée des prix. Vu : tel revendeur achète (sur Amazon) à un autre revendeur et revend le produit 50 % plus cher lorsque ce dernier tombe en rupture. Puis derrière, un robot (souvent américain) rajoute encore 50 % sur le prix une fois le produit indisponible !

Nous gêne aussi la possibilité de noter des produits sans les avoir achetés ou de les faire noter par des acheteurs rémunérés pour cela. Véridique : des soit-disant blogueurs vous contactent pour vous dire que s’ils reçoivent tel ou tel produit gratuitement ils le noteront positivement sur Amazon. Exemple reçu par un de nos revendeurs : “Hi, my name is Scarlet and i will want review your product on amazon, I have many facebook group and page with a lot of people and blog. If you are interested just say to me and i will review it after i have received your product ;)” ! Une pratique à laquelle souscrivent souvent les revendeurs chinois pour se construire une virginité sur un produit qui ne dure que le temps d’épuiser la série spécialement conçue pour cela.

Last but not least, chaque importateur, donne ses garanties propres, or il n’y a aucune visibilité sur la provenance des articles. C’est le programme de mise en commun de stock transfrontalier appelé “Stock sans étiquette” dans lequel tous les revendeurs (y compris Amazon Retail) regroupent les produits de diverses  provenances en un seul stock, les robots piochant au hasard, faisant ainsi sauter le tracking mis en place par les fabricants, ce qui nous importune au plus haut point car tout le bénéfice mis en place en amont pour la satisfaction du consommateur peut être réduite à néant.

Rajout 28/06/2016 : nous complétons le tableau avec un article de notre blog couteaux sur les méthodes cavalières du géant américain qui se croit tout permis. 

Edit du 07/03/2017 : afin de vous éclairer un peu plus, voici un autre article sur les méthodes d’Amazon.

Rajout 18/10/2018 : Amazon vient enfin d’informer ses fournisseurs qu’il est illicite de faire noter des articles par des proches ou des gens rémunérés pour cela. Une réaction tardive puisque eux-mêmes ont pratiqué pendant des années avec des soi-disant testeurs auxquels on offrait des produits en échange de notations positives. C’est l’hôpital qui se moque de la charité.

Plainte vient aussi d’être déposée par les Amis de la terre en septembre 2018 pour violation des garanties légales. De fait, Amazon ne respecte pas les garanties des fabricants, ne répare jamais mais jette systématiquement, et fait porter le coût de retours clients hors garantie sur ses revendeurs clients de la Marketplace. Pas très planet friendly.   

Publié le

La qualité de fabrication des couteaux Chroma identique partout

Fabrication soignée et pointue de tous les couteaux Chroma

Pour des besoins évidents de positionnement tarifaire et de main-d’œuvre plus abondante dans le cadre des séries de grande consommation, Chroma fabrique certaines gammes en Chine dans des usines triées sur le volet à la pointe de la technique. C’est le cas de la gamme Tradition. Chroma réunit ce qui ce fait de mieux dans le monde entier (les intrants peuvent alors être taïwanais, japonais, ou même européens), puis en confie la supervision à sa cellule sur place. La fabrication soignée de ces couteaux respecte les normes de qualité imposées à tous les produits Chroma. La marque s’occupe en même temps du bien-être des ouvriers. Les ouvriers aiment Chroma pour son exigence anti-dumping social. Car la valeur d’un couteau est celle de l’artisan qui le fabrique. De nombreux processus de fabrication sont réalisés à la main. C’est notamment le cas de l’aiguisage et du démorfilage (contrairement à l’aiguisage machine, l’aiguisage à la main offre une meilleure finition). Les ouvriers doivent être en bonne forme physique et leur travail bien rémunéré. 

Aiguisage couteaux Top ChefDémorfilage couteaux Top ChefCaisses de transport couteaux Top ChefFabrication couteaux Top ChefPrécision du contrôle couteaux Top ChefFabrication couteaux Top ChefPrécision du contrôle couteaux Top ChefPrécision du contrôle couteaux Top Chef

Contrôle qualité

Le contrôle qualité et la finition des couteaux Chroma fabriqués en Chine sont poussés au maximum, bien au-delà de ce qui est habituellement fait sur d’autres séries de couteaux de ce niveau de gamme. Aucun outillage de pointe n’est oublié pour appuyer le travail manuel réalisé. Par ailleurs, peu de sociétés travaillent aussi proprement (90 % des manufactures s’économisent le coût des bacs de transport sécurisés montrés ci-dessus).

Publié le

Offrir un couteau japonais

Autrefois le don d’un couteau avait une signification particulière. Il était à la fois la marque de la sainteté des transactions, le symbole d’une concession faite par le seigneur à son vassal et la reconnaissance d’un droit restitué à ceux qu’on en avait privé.
Dans l’un comme dans les autres cas, il se déposait solennellement sur l’autel ou dans la main comme gage de bonne foi, de fidélité ou d’alliance.
On dit également que l’acte de couper ensemble un gâteau signifie pour les jeunes mariés qu’ils s’unissent. Les couteaux ne coupent donc pas le lien, mais au contraire, le resserrent. Notre couteau à génoise Type 301 P25 est ainsi un excellent cadeau de mariage qui trouvera son emploi sur le champ.
Si vous en doutez encore, copiez ces lignes et joignez les à votre cadeau, avec quelques pansements pour attirer l’attention sur les propriétés tranchantes.

Pour les professionnels

Les professionnels sont les plus exigeants quant à la qualité des lames qu’ils vont utiliser quotidiennement. Cela tombe bien, notre cœur de métier est le couteau japonais, gage de qualité. Gammes conseillées : Haiku, Type 301 Design by F.A. Porsche, Kasumi Masterpiece, Masahiro, Kiseki, Takamura, Kasumi VG-10 Pro, Dorimu.

Pour les apprentis

Lorsqu’on débute, les premiers couteaux dont on dispose ne sont pas souvent synonymes de qualité. Et pourtant, débuter avec du mauvais matériel ne permet pas d’acquérir les bons gestes à avoir dans une cuisine professionnelle. Pour un apprenti, posséder ne serait-ce qu’un seul couteau polyvalent de bonne facture est déjà un grand pas vers l’apprentissage des gestes justes. Gammes conseillées pour un premier abord avec le couteau de cuisine de qualité sans se ruiner : Japan Chef, Kasumi Titanium, Type 301 Design by F.A. Porsche, Haiku

Pour les particuliers

Ce n’est pas parce que l’on n’est pas un professionnel de la restauration que l’on ne peut pas se faire plaisir avec de bons couteaux. Que ce soit pour préparer soi-même des sushis ou pour la cuisine de tous les jours, Chroma France propose des couteaux de qualité à des prix très abordables : Haiku Home, Haiku, Type 301 Design by F.A. Porsche en coffret bois

… et plus si affinités. Dans le très haut de gamme nous conseillons la gamme Dorimu. Le contenant (coffret bois) est à la hauteur du contenu.

Publié le

Vos couteaux vont-ils au lave-vaisselle ?

Non, s’il vous plaît ne leur faites pas mal ! C’est un thème récurrent.

Les raisons :

– les produits chimiques attaquent l’acier et en dégradent le fil
– souvent, le plastique recouvrant les bacs est cassé, le fer apparent en-dessous : de la rouille peut se déposer sur les autres matériaux ferreux et le consommateur a alors l’impression que c’est le couteau lui-même qui rouille
– le lave-vaisselle entraîne des comportements induits néfastes, par exemple lorsqu’on laisse le couteau en attendant de faire une machine pleine avec des restes alimentaires collés qui s’incrustent. Il faut toujours bien essuyer un couteau après lavage
– les manches, notamment en bois supportent mal les fortes et brusques variations d’humidité et de température
– les hautes températures de certains lave-vaisselles comme ceux destinés aux restaurants sont néfastes aux aciers

Un couteau qui est nettoyé au lave-vaisselle perd toute couverture de garantie en cas de dommage consécutif.