Le couteau japonais a aussi sa place en collectivité

L’avis d’un professionnel. L’adjudant Gilbert GRACIA, Directeur de la restauration au sein de l’Ecole des officiers de la gendarmerie nationale que nous avons eu l’occasion de voir en action lors du championnat du monde militaire au Luxembourg en 2006, élu meilleur cuisinier de collectivités de France le 27 janvier 2009 au Sirha à Lyon ainsi que Champion du monde de la restauration collective au Mondial des Chefs 2010, s’exprime ainsi :

“Créativité, organisation, et méthodologie comme le préconise Régis MARCON, sont les clefs de la réussite lors d’un concours professionnel. Le matériel employé y a également un rôle important et je peux vous dire que vos couteaux depuis les premiers concours contribuent grandement à la réussite de ces compétitions. J’ai choisi d’ utiliser deux marques différentes et voici mon ressenti : Tout d’abord les HAIKU. Ils font preuve de légèreté et de précision, on a vraiment l’impression que le couteau et la main ne font qu’un. Surprenant au départ mais la rapidité d’adaptation et la précision d’exécution en font très vite un allié de choix. De plus, on a vraiment l’impression de choisir l’outil en fonction du travail à effectuer. On pourrait presque dire du sur mesure. Comme un beau costume italien qui vous va comme un gant. Il me vient à l’esprit le H09 qui m’a permis de trancher ma volaille sans hésiter avec netteté et précision lors du concours au Sirha à Lyon bref que du bonheur !!! Puis les PORSCHE type 301, l’ergonomie et l’esthétique épurée m’ont attirées au premier abord. Mais là aussi ce n’est pas qu’un exercice de style, l’efficacité est bien présente !! Après une prise en main rapide, le tranchant et la maniabilité s’avèrent remarquable. Notamment le P09 couteau d’office qui épouse parfaitement le creux de votre main et qui facilite considérablement le travail. Conservé dans ma mallette tel un coffret à bijoux, je les bichonne et suis fier d’assouvir ma passion avec un si bon et beau matériel. Cordialement Adjudant GRACIA Gilbert”