Quel est le meilleur couteau ?

Répondre à cette question de notre point de vue est délicate puisque nous sommes partie prenante, mais on peut fournir certains éléments au travers de cette enquête sur les couteaux japonais parue dans “Passion Couteaux” de mai-juin-juillet 2008. Le magazine a fait tester les couteaux distribués en France – dont trois gammes par notre intermédiaire – par un chef japonais et français. Etaient évalués : Kiya, Shun, Kasumi, Haiku, Tsubaya, Masahiro, Global, Yaxell. Absents : les couteaux introduits en France à partir de 2008.

 On peut retenir ces verdicts :

Haiku “Les Haïkus se sont très bien comportés, notamment leur tranchant qui montre une belle pérennité. Les points forts de Haiku, outre le rapport qualité-prix, est la légèreté due à la finesse de la lame (2mm) et à une soie courte. Haïku nous semble être la porte d’entrée la plus pertinente dans le monde du japonais”
Kasumi superior (remplacés depuis par Masterpiece) “Le tranchant immédiat est impressionnant d’efficacité et de douceur, l’ergonomie excellente, l’affûtage aisé, le design précis. Sans doute les modèles les mieux adaptés à la main et à l’usage occidental, bref ceux du meilleur compromis entre tranchant, ergonomie et design”. Excellente analyse à notre sens, où… pointe pourtant une certaine subjectivité concernant le design qui est affaire de goût et la préhension (il faut aimer les manches ronds).
Masahiro “La pénétration est une vraie joie, une découverte. Autre point fort : le point d’équilibre dépend de chaque modèle et donc de chaque usage. Aux tests, les sensations ont été très fortes. Sans doute les plus impressionnants. Les préférés de nos testeurs”.

Notre commentaire En technique pure, Masahiro est donc le vrai vainqueur du test, nous ajouterons qu’il est moins cher que des produits à qualité d’acier comparable. Son design simple l’handicape un peu, mais Masahiro ne jette pas de la poudre aux yeux : c’est un concentré de technologie très efficace. Le meilleur rapport qualité-prix quant à lui semble être le Haiku, élément corroboré par le très sérieux “Que Choisir” allemand Stiftung Warentest qui lui a récemment attribué la note maximale dans sa catégorie : 1,8 (sur 2).