Technologies anti-stick

Couteaux ASTComme les autres domaines, la coutellerie aussi évolue avec le temps. L’une des voies d’amélioration technologique est l’ajout de propriétés anti-adhérentes aux lames, ce qui est fort pratique en cuisine pour la découpe de certains aliments. Plusieurs manières de procéder pour atteindre ce but :
– un revêtement de surface anti-adhérent par sablage façon HH04 ou H07
– l’ajout d’un revêtement spécial qui offre un coefficient d’adhérence moindre. Cela fonctionne très bien avec les produits gras. L’avantage du revêtement est qu’il joue aussi un rôle de protection de l’acier de la lame. Le précurseur : Kasumi Titanium
– l’ajout d’aspérités sur la surface de la lame qui entrecouperont la membrane formée par les produits contenant beaucoup d’eau. Cela a commencé il y a un certain nombre d’années par le principe d’alvéoles, placées le long du fil de coupe devant agir comme des coussins d’air. Insuffisantes dans nombre de cas car les alvéoles peuvent être complètement recouvertes par les aliments, les rendant inopérantes. CHROMA s’est alors penché sur le sujet et a créé l’AST en 2010. Un principe de rainures traversant de haut en bas la lame pour laisser s’écouler l’eau. Particulièrement efficace avec les produits gorgés d’eau, cette technologie a été remplacée fin 2015 par les séries HM pour “martelé” (Kasumi HM et Type 301 HM). Par rapport à l’AST, il a l’avantage de faire conserver au couteau un fil de coupe “lisse”, là ou l’AST le rendait “cranté” et d’agir des deux côtés.