Quelle est la composition des manches de nos couteaux ?

Haiku : bois de Honoki (apparenté au magnolia) qui est le bois des tzukas et des sayas des sabres japonais de qualité, utilisé depuis plus de 500 ans.
Haiku Home : premières couches d’écorce.
Haiku Pro : “cirée blanc” avec du coton d’ibota comme les anciens fourreaux blancs des katanas
Haiku Itamae : bois d’ébène
Kasumi standard : bois de cerisier, coupé en lamelles de 1 à 2 mm séchés puis teints en noir. Ensuite, on les trempe dans de la résine, puis on les chauffe à 500-600° Celsius, de sorte que la résine se fixe sur les lamelles et on les compresse. Ainsi, le bois devient très dur par rapport à un bois normal.
Kasumi Masterpiece : micarta, un mélange papier / résine phénolique développé spécialement pour résister aux températures des pays plus secs notamment le continent européen.
Type 301 : acier inoxydable 18/10
Masahiro : polyoxymethylene (POM) anti-bactérien, un polymère récent à mémoire de forme qui devient liquide une fois chauffé et lisse comme un miroir, refroidi. Il remplace peu à peu le bois
Kiseki : bambou spécial “Lexus” à mi-chemin entre bois dur et bois mou

En savoir plus sur les manches des couteaux japonais grâce à l’article de notre blog : Manches des couteaux japonais.