Publié par

Aiguisage à la pierre : vidéo et explications

Vidéo de démonstration d’aiguisage à la pierre

L’aiguisage d’un couteau en 10 points

Avant propos

Il n’existe pas qu’une seule et unique manière de bien aiguiser ses couteaux. Lorsque l’on débute, il est normal de ne pas réussir du premier coup à obtenir le tranchant espéré.… Lire la suite

Publié par

Toutes les pierres ne se ressemblent pas

Nous avons donné à analyser notre pierre à aiguiser ST-1000 à un spécialiste, voilà ce qu’il nous en dit. Tout d’abord, l’aspect extérieur, de belle facture : largeur très intéressante qui économise 1/3 de passages pour les grandes lames et stabilité parfaite du support pendant le travail.

Lire la suite
Publié par

Histoire d’angles

Nous avons vu que le matériau employé est une des bases du bon couteau. Très important également est l’angle d’aiguisage, dont plusieurs versions existent :

– les angles en V (japonais), les plus difficiles à faire, uniquement réalisés à la main (demandant un savoir-faire particulier afin de ne pas alourdir le dos de l’objet inutilement)
– les angles convexes en U (européens)
– les angles biseautés d’un côté seulement (biseaux droits pour droitiers, biseaux gauches pour gauchers)
– les angles convexes, dits hamaguri-ba où le fil est à l’intersection de deux arcs, performants mais très difficiles à aiguiser soi-même

Angle d'affûtage

Les spécialistes s’accordent sur le fait qu’un angle cumulé (des deux côtés) de 40° est le maximum à atteindre en forge, ce qui équivaut à 20° par côté pour des éminceurs, couteaux Chef ou Santokus et 20 à 25° pour des éminceurs chinois à lame haute.

Lire la suite
Publié par

Utilisation du fusil d’aiguisage SRB-104

Si vous êtes un adepte de nos couteaux, vous savez que nous ne recommandons pas les fusils d’aiguisage et leur préférons les pierres. Les raisons de cette préférence sont diverses, parmi lesquelles figurent la plus grande simplicité d’utilisation et la certitude de la compatibilité des matériaux entre eux.… Lire la suite

Publié par

A quoi sert l’aiguiseur manuel M152 ?

L’aiguiseur manuel M152 sert :
comme complément d’aiguisage, à réaligner le fil du couteau donc : après emploi, passez le couteau 2-3 fois dans chacune des 3 molettes (opération d’affilage)
ce produit n’aiguise pas la céramique et ne fonctionne pas non plus pour les couteaux très durs nécessitant des grains fins, des couteaux dentelés (pain) ou biseautés (Masahiro, H07, H04…).… Lire la suite