Haiku Kurouchi

Haiku KurouchiFabricant : CHROMA
Acier : Aoko 1.2% de carbone pris en sandwich, dureté 62°HRC. Aspect brut de forge non dépoli.
Manche : cimenté. Bois de Honoki teinté noir. Virole en acier.
Aiguisage : ambidextre en V, angle de 15° de chaque côté.

Magie noire. Kurouchi en japonais signifie « forgé noir ». Les lames de Haiku Kurouchi restent brutes après la forge, ce qui leur procure ce caractère rustique si particulier et tant apprécié. C’est l’empreinte des ateliers artisanaux de la région de Tosa sur l’île de Shikoku, région connue pour ses paysages rudes et sauvages.

Un couteau artisanal de caractère

Les aciers dits modernes sont alliés de métaux qui les durcissent, d’autres qui les assouplissent, d’autres qui les désoxydent.  Mais ces métaux secondaires compliquent la tâche des maîtres-couteliers, de la forge au polissage et à l’affûtage en passant par le traitement thermique. Les minerais purs dits non alliés sont plus faciles à travailler (pas de pollution annexe) mais reposent entièrement sur le savoir-faire de l’artisan. Le produit fini est aussi plus facile à aiguiser soi-même, l’adjonction d’éléments anti-oxydants compliquant cette tâche.

La lame brute de forge de Haiku Kurouchi est forgée en 3 couches, 2 d’entre-elles recouvrant un noyau en acier bleu Aoko, le manche est en bois de magnolia durci et teinté en noir. La bague fixant le manche est en acier, avec fixation par clavette en métal. Ces couteaux demandent beaucoup de soin car très sensibles à l’oxydation et s’adressent à une clientèle attentionnée.

Voici 1–12 sur 13 résultats

Voici 1–12 sur 13 résultats